dimanche 21 février 2016

Hasards bizarres

 

Dans l'article Plus rasoir qu'Ockham, tu meurs ! j'avais parlé de l'assassinat de Kennedy et remis en question la validité du rasoir d'Ockham, cette théorie philosophique qui consiste à interpréter des problèmes complexes de façon simpliste.

En fait, cet assassinat pourrait bien être encore plus bizarre qu'il n'y paraît. Voyez plutôt cet extrait du livre Faits insolites et inexplicables de Guy Breton et Louis Pauwels :
  1. Lincoln fut élu président des États-Unis en 1860, Kennedy en 1960.
  2. Tous deux furent tués en présence de leur femme.
  3. Tous deux furent abattus d'une balle dans la tête tirée par-derrière.
  4. Leurs successeurs se nomment Johnson.
  5. Chacun de ces successeurs était démocrate du Sud.
  6. Chacun de ces successeurs était membre du Sénat.
  7. Andrew Johnson (successeur de Lincoln) naquit en 1808. Lyndon Johnson (successeur de Kennedy) est né en 1908.
  8. John Wilkes Booth (l'assassin de Lincoln) naquit en 1839. Lee Harvey Oswald est né en 1939.
  9. Booth et Oswald furent tous deux assassinés avant d'avoir pu être jugés. 
  10. Les femmes des deux présidents perdirent chacune un enfant alors qu'elles étaient à la Maison-Blanche.
  11. Le secrétaire de Lincoln, qui se nommait Kennedy, lui conseilla vivement de ne pas aller au théâtre où il fut assassiné. Le secrétaire du président Kennedy, qui se nommait Lincoln, lui conseilla de ne pas se rendre à Dallas.
  12. John Wilkes Booth abattit le président Lincoln dans un théâtre et courut à un entrepôt. Lee Harvey Oswald tira sur le président Kennedy d'un entrepôt et courut à un théâtre.
  13. Les noms de Lincoln et Kennedy ont chacun sept lettres.
  14. Les noms d'Andrew Johnson et Lyndon Johnson se composent chacun de treize lettres.
  15. Les noms de John Wilkes Booth et Lee Harvey Oswald totalisent chacun quinze lettres…
Un écrivain ou un scénariste aurait écrit une intrigue aussi cousue de fil blanc, le public et les critiques se seraient moqués de lui.

Si un adepte du rasoir d'Ockham a une explication simple à fournir à ce rassemblement impossible de coïncidences, je serais curieux de la connaître. Autre que le hasard, bien sûr, car dans ce cas, le taux de probabilités pour que ces deux évènements incluent autant de chiffres et circonstances symétriques est quasi nul.

D'un point de vue statistique, l'explication la plus probable (je parle de probabilités mathématiques) aurait été qu'un groupe de personnes ait organisé les évènements suivants :
  1. Faire élire un président parmi une liste de candidats ayant un nom de sept lettres et un prénom de six lettres, nés un siècle plus tard que Lincoln.
  2. Faire poster comme secrétaire de Kennedy une personne dont le nom est Lincoln. 
  3. Orchestrer l'assassinat de ce président alors qu'il était en présence de sa femme.
  4. Avoir recruté pour ce meurtre un tireur né un siècle plus tard que le tueur de Lincoln et dont le nom et prénom totalisent quinze lettres. 
  5. Dire au secrétaire de Kennedy qu'il doit déconseiller à son patron de se rendre à Dallas.
  6. Donner des instructions à ce tireur pour qu'il l'abatte par-derrière en tirant dans la tête.
  7. Ordonner à ce même meurtrier de se poster dans un entrepôt afin d'effectuer son tir, avec instruction de se rendre ensuite dans un théâtre.
  8. Commanditer ensuite le meurtre de cet assassin avant qu'il soit jugé.
  9. Faire élire un démocrate du Sud nommé Johnson (nom lui aussi très commun) parmi les membres du Sénat après cet assassinat.
  10. Enfin, mettons la perte des enfants des femmes de président alors qu'elles étaient toutes deux à la Maison-Blanche sur le compte du hasard, après tout, ce n'est qu'une simple coïncidence.
1 est facile à faire, c'est un simple travail de DRH (Directeur des Ressources Humaines) possédant une liste de recrues potentielles.

Pareil pour 2, dans un pays où le nom de Lincoln est très répandu.

3, 4, 5, 6, 7 et 8 constituent une organisation logistique un peu bizarre, mais facile à réaliser par un régisseur compétent.

9, pour qui a suffisamment de relations et d'influence politiques, est une simple formalité.

Il va de soi que ceux qui auraient organisé les points 1 à 9 seraient singulièrement obsédés par les chiffres et pas très sains d'esprit.

On trouve des gens obsédés par la numérologie et prêtant un pouvoir excessif aux nombres dans certains ordres mystiques, sataniques, illuminati ou autres.

Un ami m'a dit hier que le gouvernement français entamait une campagne médiatique pour persuader les jeunes de ne pas croire aux théories conspirationnistes. Peut-être vont-ils rajouter l'anticomplotisme comme matière dans les programmes scolaires. Je me demande quel sera son coefficient au baccalauréat.

Notez le disparition du trait d'union dans le mot anti-complotisme.

Comme vous pourrez le voir dans les articles suivants, je continuerai d'utiliser l'orthographe française traditionnelle, avec ses accents circonflexes inattendus, ses irrégularités, son originalité, sa richesse qui plonge ses racines dans le terreau de son histoire, aussi indisciplinée et difficile soit-elle.

L’appauvrissement et la simplification de notre langue ne sont pas la solution à la baisse de niveau scolaire et aux échecs de l'Éducation nationale. Ça va être quoi, la prochaine réforme orthographique ? Tous les manuels scolaires rédigés en SMS ?

Que cette façon d'écrire, sophistiquée et irrégulière, devienne l'expression des esprits libres face à l'ingérence de ceux qui voudraient nous dicter non seulement comment écrire, mais aussi comment penser.

Personnellement, je ne crois pas qu'il y ait un "complot" ou une "conspiration", à l'échelle nationale ou internationale, mais je sais qu'il existe du lobbying, du délit d'initié, de la collusion d'intérêts, du trafic d'influence

C'est quoi la distinction ? C'est un peu comme la différence entre les arbres et la forêt. Combien d'arbres pour faire une forêt, sur quelle étendue ?

Notez l'accent circonflexe sur "forêt", dont le rôle est de signaler le "s" de l'ancienne appellation forestis, mot latin signifiant "au-dehors de la juridiction". La forêt, c'était l'espace au-delà du forum (rassemblement public), un espace en dehors des villages, des villes et des lois, un lieu d'extrême liberté, là où rôdaient les brigands et les créatures sauvages.

Entre autres choses, le latin permet de mieux comprendre le français, le sens profond des mots et ce qu'ils impliquent.

À quoi ça sert de comprendre ? Aussi incroyable que ça puisse paraître, beaucoup de professeurs d'aujourd'hui enseignent à leurs élèves "qu'ils n'ont pas besoin de comprendre, seulement d'apprendre".

Il est vrai qu'un âne n'a pas besoin d'être intelligent pour accomplir les tâches auxquelles on le destine. De même, il est inutile que les moutons comprennent ce qui se passe, tandis qu'on leur tond la laine sur le dos, en attendant le jour où on les enverra à l'abattoir.

Non, non, je n'ai pas dit que notre système éducatif s'évertuait à produire des ânes et des moutons. J'ai pris ces exemples au hasard, une pure coïncidence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

1) Écrivez votre commentaire dans le cadre de saisie.
2) Cliquez sur la petite flèche pointant vers le bas, à droite de Commentaire.
3) Dans le menu déroulant, cliquez sur Nom/URL.
4) Dans la fenêtre ayant pour titre Modifier le profil, sous le mot Nom, inscrivez votre nom ou pseudonyme. (La case URL est pour ceux qui veulent que l'adresse de leur site ou blog apparaisse au-dessus de leur commentaire.)
6) Cliquez sur Continuer.
7) Cliquez sur Publier.

Merci !