mercredi 1 novembre 2017

Cantique des quantiques : un coup de pied dans les particules


Je viens de lire ce livre qui a changé mon regard sur le monde, un livre difficile : Le cantique des quantiques, de Sven Ortoli et Jean-Pierre Pharabod.

Mon intérêt récurrent pour la mécanique quantique tient au fait qu'elle révolutionne les modes de pensée traditionnels, même s'il y a une forte résistance, dans la communauté scientifique, à adopter ces points de vue qui ne touchent pas seulement la physique, mais aussi l'astronomie, la biologie, la médecine, la psychologie, la sociologie et l'informatique.

Pour comprendre Le cantique des quantiques, j’ai fait du rattrapage en physique et en maths, sur des sujets dont je vous ferai grâce, car ce serait dommage que vous vous endormiez avant d’avoir lu cet article.

J’ai vu des commentaires d’acheteurs déçus, sur Amazon, à propos du Cantique des quantiques. Certains lecteurs, ayant cru qu'il s'agissait d'un livre accessible au large public, protestaient contre sa complexité. Je compatis.

Mais qu’ils se consolent en se disant que ce qu’ils n’ont pas compris, en fait, n’est compréhensible pour personne, pas même les auteurs du livre qui, en fin d’ouvrage, ne cessent de poser des questions sans pouvoir y répondre, à propos de ce fichu univers qu’on croyait si solide, réel, si stable, sans trop de surprises, mais qui, à mesure que la physique avance dans ses découvertes, ressemble de plus en plus au Pays des Merveilles d’Alice.

Alors, pour cet article, j’ai décidé de mettre en pratique la citation d’Albert Einstein “Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complètement”, mais avec un titre pareil, “Cantique des quantiques : un coup de pied dans les particules”, me voilà mal parti. Quoique… maintenant que l’éducation sexuelle est enseignée dès le cours préparatoire, s’ils ne comprennent pas le gag, ils pourront toujours demander à la maîtresse qu’elle leur explique.

Mais trêve d’humour douteux. Peut-on vraiment mettre ce principe d'Einstein en application ? Est-il possible d'expliquer la physique quantique, on dit aussi "mécanique quantique", de façon simple, claire, abordable, peut-être pas à des enfants de six ans, mais au lecteur ayant des notions élémentaires en physique ?

C'est l'expérience que je voudrais tenter ici.

samedi 4 mars 2017

Du sang dans les tomates

 

J'ai lu une série de livres que j'ai adorée. C'est une saga paramédiévale en quatre tomes, dévoilant peu à peu une légère teinte de science-fiction, à mesure que le récit avance.

Le Livre de Cendres, de Mary Gentle :
I – La guerrière oubliée
II – La puissance de Carthage
III – Les Machines sauvages
IV – La dispersion des ténèbres

Ce qui m'a frappé, dans ce roman, c'est l'extrême intelligence de son auteure. L'histoire, atypique, mêle réalisme historique (champs de bataille et vie militaire y sont décrits de façon riche et palpitante), un merveilleux subtil, à la frontière du réel, et l'introduction progressive d'éléments SF tellement plausibles que Michael Crichton ne les aurait pas reniés. Je pense notamment à son Prisonniers du temps, une expérience de téléportation quantique qui a mal tourné.

Bref, avec Le Livre de Cendres, je me suis laissé emporter dans un tourbillon épique saisissant, émaillé d'un humour agréable et chaleureux, notamment lors des échanges entre l'auteur fictif du "Livre de Cendres" (un manuscrit médiéval) et son éditrice, sorte de trompe-l'œil où un deuxième écrivain, "l'auteur originel" de l'histoire, est aussi un personnage du récit. Cela faisait longtemps qu'un roman ne m'avait pas autant passionné.